Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Chantiers:
BROUTIN

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar munster » Lun 3 Déc 2012 15:35

roger 51 a écrit::1869: sur la dernière image
le bateau du milieu, peut être un de ceux dont je viens de parler!

L'Eugénie Pierrot Thierberger l'avait mis en vente dans les années 60 pour retraite , j'ai appeler a Nancy mais impossible de savoir ce qu'il est devenu !
Avatar de l’utilisateur
munster
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 1528
Inscription: Lun 19 Juil 2010 09:24
Localisation: paris montmartre

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar roger 51 » Lun 3 Déc 2012 15:52

L'Eugénie Pierrot Thierberger l'avait mis en vente dans les années 60 pour retraite , j'ai appeler a Nancy mais impossible de savoir ce qu'il est devenu !

:1869: ça ne fait pas avancer le schmilblick!
Avatar de l’utilisateur
roger 51
Membre aux multiples messages ;-)
Membre aux multiples messages ;-)
 
Messages: 5197
Inscription: Jeu 29 Jan 2009 14:38
Localisation: 51100

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar munster » Lun 3 Déc 2012 17:02

Bon bein je me mets en mode ABSENT ! :evil:
Avatar de l’utilisateur
munster
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 1528
Inscription: Lun 19 Juil 2010 09:24
Localisation: paris montmartre

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar kikicmr » Jeu 20 Mar 2014 18:47

Voici l'entête d'une lettre du chantier Broutin de Laneuveville, de 1921 :



L'origine de ce chantier remonterait donc à 1872 ! bah ça nous rajeunit pas...

(la correspondance concerne l'achat d'une "machine", une scie à ruban je crois, et ne présente pas un énorme intérêt du point de vue "bateau"... quoique c'est quand même une machine pour construire ou réparer des bateaux de bois, et pour équiper des bateaux de fer...)

La société d'histoire de Laneuveville-devant-Nancy a étudié ce chantier, et voici ce qui a été publié sur le site internet de la ville ICI :

kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7497
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar kikicmr » Mer 30 Déc 2015 15:09

On apprend dans "La navigation du Rhin - Revue de la navigation intérieure" de juillet 1949 quelques informations concernant le travail du chantier Broutin de Laneuveville-devant-Nancy pour la Société pour la Reconstruction et le Renouvellement du Parc Fluvial (SRPF) :

Réception d'une première péniche dans l'Est - Le 24 juin 1949 a eu lieu au chantier Broutin, de Laneuveville-devant-Nancy, la livraison de la première péniche construite par ce chantier pour le compte de la SRPF, en présence de MM Bouillé, directeur technique de cette dernière, Leroy et Collignon, de l'ONN (Office National de la Navigation). La péniche, du type normal de 38m50, est de construction rivée particulièrement robuste. Le logement du marinier, en acajou et chêne, est particulièrement soigné.
Signalons que ce chantier exécute pour la SRPF deux commandes de cinq péniches de 38m50.
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7497
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar kikicmr » Dim 7 Fév 2016 21:14

Une publicité pour la Société K. Broutin et Compagnie, numérisée dans la Revue de la navigation intérieure et rhénane du 25 mars 1958 :

kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7497
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar kikicmr » Sam 26 Mar 2016 11:21

On apprend dans la "Revue de la navigation intérieure et rhénane" du 10 juillet 1958 quelques informations concernant le travail du chantier Broutin de Laneuveville-devant-Nancy pour le renouvellement du parc fluvial français, avec la "série Nancy" de la SRPF, appelés "mixtes" par les mariniers : l'avant et l'arrière construits par la société Leffer, la partie centrale et l'aménagement réalisés par les chantiers Mourlon et Broutin : l'article d'Henry de Goriainoff, ingénieur civil du Génie maritime, est à retrouver ICI.
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7497
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar kikicmr » Ven 30 Déc 2016 13:45

Voici un extrait d'un autre article d'Henry de Goriainoff, ingénieur civil du Génie maritime, dans le numéro du 10 mai 1956, sur la collaboration entre les petits chantiers Broutin et Mourlon et les Établissements Henri Leffer pour la construction de 12 péniches transformables du renouvellement (ceux qu'on appelle les Leffer "mixtes") :

Image
Image


Les Etablissements Henri Leffer fournissent les tronçons avant et arrière et les éléments en tôles pliées constituant les bouchains et les plats-bords.
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7497
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar kikicmr » Ven 13 Jan 2017 19:57

Extrait d'un article de H. de Gorriainoff, ingénieur civil du Génie maritime, publié dans la Revue de la navigation intérieure et rhénane du 10 avril 1955, voici un plan et deux photos des aménagements arrières d'une péniche simplifiée construite pour la SRPF par le chantier Broutin de Laneuveville-devant-Nancy :




Et la définition de la péniche simplifiée que donne l'auteur :

Les péniches simplifiées

Le type transformable avait été créé pour donner satisfaction aux aspirations d'une catégorie d'adhérents de la S.R.P.F. ne pouvant prétendre à l'attribution d'un type plus parfait de bateau.

Les propriétaires de péniches requises pendant les hostilités se trouvaient dans une situation encore plus ambiguë, puisqu'ils avaient perçu une indemnité de réquisition hors de proportion avec le coût de la construction d'une péniche neuve. Pour tenter de les faire bénéficier des avantages de la S.R.P.F., il fallait donc que le prix de cette péniche fût très réduit, puisqu'un prêt devait le couvrir en totalité, aux différences de prix de péréquation près ; une commission spécialisée a étudié tous les cas individuellement.

Voici comment on a atteint l'objectif, à savoir : réduire le prix de la construction et concevoir un engin pour lequel les annuités de remboursement ne constitueraient pas de charge trop lourde pour l'attributaire.

On a cherché à supprimer tout ce qui ne paraissait pas strictement indispensable lors de la mise en service, et on a choisi des bateaux très gros porteurs, écartant l'éventualité de leur transformation en automoteur. Telles étaient les idées, au moins en leur origine.

Les formes sont dès lors sacrifiées, et le coefficient de finesse 0,96 des péniches tractées est dépassé ; pour f = 0,97, on ne dispose que de 10,5m3 entre la carène et le parallélépipède circonscrit à répartir également sur l'AV et sur l'AR. Dans ces conditions, on a intérêt à remplacer les extrémités formées de la carène par des surfaces cylindriques ou planes à génératrice rectiligne. Les murailles sont généralement verticales, et la fonçure à génératrice horizontale. La fonçure fait un léger angle avec la quille ; elle se raccorde aux murailles par une cornière, épousant la forme de la directrice sur laquelle s'appuie la génératrice ; la construction se trouve très facilitée par la simplicité de la mise en œuvre des tôles ; il suffit en effet de les cylindrer, et le prix s'en trouve baissé. Quelques constructeurs ont préféré néanmoins un léger formage de la région de raccordement, malgré l'incidence sur le prix ; ce coefficient de remplissage est alors très voisin de 0,96. Le port en lourd de ces péniches, dites simplifiées, est compris entre 273 et 282 t suivant la courbure des lignes d'eau horizontales, ou suivant la forme donnée au congé de raccordement du bouchain quand il n'y a pas de cornières ; à cet égard, les péniches simplifiées de 272 t se rapprochent davantage des péniches transformables que de la péniche tractée. Au contraire, les autres, de 282 t environ, dépassent la capacité d'une péniche tractée ordinaire. On peut avoir une idée du remplissage des formes par le calcul suivant : le volume du parallélépipède circonscrit est le produit des 3 dimensions du bateau à la flottaison (longueur : 38 m 90), (largeur : 5 m 05), (profondeur de carène: 1 m 80), soit 350 m3. Le déplacement à vide de la péniche est au moins de 57 t (il s'agit de construction rivée), et le volume de carène est de 339 m3. Le coefficient de remplissage est donc très voisin de 0,97, comme nous l'avons annoncé plus haut ; c'est certainement le plus fort coefficient de remplissage retenu.

La simplification comporte une réduction de l'armement et des aménagements. Les suppressions intéressent :

- Le compartimentage ; absence de cloison, de peak AV et de peak AR.

- Le logement AV ; absence de vaigrage et de mobilier.

- Le logement AR; absence de W.C. et d'escalier ; il y a une simple échelle d'accès par la timonerie ; le mobilier ne comporte qu'un buffet, une penderie, et deux lits disposés chacun dans une alcôve vitrée. Les vaigrages sont en lames de sapins bouveté. Ce logement est disposé sous le pont, il n'y a ni roof, ni dunette.

- L'armement ; absence de bouteur, mât sauterelles, treuil AR. Le guindeau AV ne comporte qu'un seul barbotin, il n'y a qu'un seul écubier à l' AV. La transmission de commande de l'appareil à gouverner est constituée par des drosses en chaines, à la place du système de renvoi par arbre pignon et chaînes.

Par contre, aucune réduction n'intéresse l'échantillonnage de la coque ; tous les assemblages sont réalisés par rivetage. Ces péniches simplifiées ont été construites par des chantiers artisanaux.

Les fig. 14 et 15 représentent les aménagements de deux péniches simplifiées.

Au cours de l'exécution de ce programme portant sur 43 péniches simplifiées, une tendance s'est manifestée de revenir sur les réductions de l'armement fixe ; ainsi on a ajouté bouteur et mât de traction sur demande de l'attributaire dont un certain nombre ont fait installer des sauterelles. Par la suite, quelques-uns d'entre eux ont développé les logements AR, ajoutant un roof ou une buanderie ; enfin, quelques-uns ayant en vue la transformation du bateau en automoteur ont demandé l'autorisation de modifier l'AR en façonnant une voûte à la partie inférieure des formes AR. Un nombre relativement important de ces péniches simplifiées a reçu ces modifications entreprises à la charge et sous la responsabilité de l'attributaire. M. Demay indique que l'une de ces péniches construite dans son chantier et modifiée de la sorte, aurait réalisé la vitesse de 7 km/h après installation d'un moteur de 50 CV, et au tirant d'eau de 1 m 80 avec un chargement de 270 t (port en lourd après motorisation). Il est vrai que les modifications intéressaient également les formes AV ; mais il est certain que, d'améliorations en améliorations, on a tendance à rejoindre un type ordinaire de bateau.
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7497
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar Craponne » Sam 14 Jan 2017 21:11

non mais sérieusement vous voudriez pas faire partager un peu votre érudition les copains. Comment faites vous pour comme ça juste sur un bout de photos de bateau nous dire qu'il est de tel ou tel chantier. Moi vous m'épatez.
Bon sans tout révéler tout vos trucs pourriez pas au moins me dire quels sont les traits caractéristiques d'un BROUTIN de Laneuville par rapport à un ...Quille de Merville par exemple ?
Craponne
Avatar de l’utilisateur
Craponne
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 449
Inscription: Lun 4 Jan 2016 05:43

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar roger 51 » Sam 14 Jan 2017 21:47

Juste un indice sur les Quille, les fargues avant permettent des les reconnaître assez facilement
Avatar de l’utilisateur
roger 51
Membre aux multiples messages ;-)
Membre aux multiples messages ;-)
 
Messages: 5197
Inscription: Jeu 29 Jan 2009 14:38
Localisation: 51100

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar Craponne » Dim 15 Jan 2017 23:29

Dans tous les papiers et objets glanés par ci par là, j'avais récupéré quelques documents de chantiers, dont des plans.

Je ne suis pas bien sur que cela intéresse grand monde, mais à tout hasard j'en ai un qui concerne le chantier BROUTIN de Laneuville devant Nancy. Compliqué à numériser. Dites moi si cela peut intéresser je verrai ce que je peux faire. D'ici là voici un extrait de la légende:

extrait plan péniche fer Chantier BROUTIN de Laneuville
Craponne
Avatar de l’utilisateur
Craponne
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 449
Inscription: Lun 4 Jan 2016 05:43

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar roger 51 » Lun 16 Jan 2017 00:37

Je pense que tout le monde aime (c'est mon cas) merci.
Avatar de l’utilisateur
roger 51
Membre aux multiples messages ;-)
Membre aux multiples messages ;-)
 
Messages: 5197
Inscription: Jeu 29 Jan 2009 14:38
Localisation: 51100

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville

Messagepar kikicmr » Lun 16 Jan 2017 21:45

C'est mon cas également !
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7497
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: Fil de discussion des BROUTIN de Laneuveville dvt Nancy

Messagepar Craponne » Sam 28 Jan 2017 22:14

Voilà un début si cela en inspire certains, lâchez vous :1854:

Plan BROUTIN à Laneuville
Craponne
Avatar de l’utilisateur
Craponne
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 449
Inscription: Lun 4 Jan 2016 05:43

PrécédenteSuivante

Retourner vers De LANEUVEVILLE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité