TAHITI ex BERNARD DE PERCIN ex ALBATROS

TAHITI ex BERNARD DE PERCIN ex ALBATROS

Messagepar kikipuce » Mer 2 Avr 2014 22:11

Suite aux infos ICI je lui créé sont sujet
P5819F
Photo extraite de la photothèque de taxi 76

kikipuce
Membre aux multiples messages ;-)
Membre aux multiples messages ;-)
 
Messages: 7161
Inscription: Ven 28 Aoû 2009 08:53

Re: TAHITI ex BERNARD DE PERCIN ex ALBATROS

Messagepar kikicmr » Mar 5 Jan 2016 15:27

Une photo du BERNARD DE PERCIN au XVIIe Salon International des Industries Maritimes et Fluviales d'octobre 1951, parue dans la Revue navigation intérieure et rhénane du 25 octobre 1951 :



Et quelques infos :

- "La navigation du Rhin - Revue de la navigation intérieure" d'octobre 1949 : L'inauguration officielle [du XVe Salon International des Industries Maritimes et Fluviales] s'est terminée par une courte promenade sur la Seine à bord de l'automoteur BERNARD DE PERCIN de la Compagnie Générale de Navigation HPLM, fort bien aménagé pour la circonstance. Cette unité de 679t, capable, avec sa puissance de 250cv (moteur SGCM), de remorquer en même temps un chaland de 750t à 11km/h, porte le nom du fils du directeur général de cette compagnie, fusillé par les Allemands. Comme le rail, la batellerie a ses héros de la Résistance.

- "Revue navigation intérieure et rhénane" du 25 octobre 1951 : Cet automoteur, spécialement étudié pour le trafic entre Paris et Rouen, est équipé d'un moteur Diesel SGCM construit et installé en 1946 par la Société Générale de Constructions Mécaniques ; il s'agit d'un 6 cylindres 4 temps, simple effet, directement réversible par par déplacement de l'arbre à cames, qui développe la puissance de 230cv à la vitesse de 500t/min et est alimenté au fuel oil domestique.
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7310
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: TAHITI ex BERNARD DE PERCIN ex ALBATROS

Messagepar kikicmr » Sam 31 Déc 2016 11:29

J'ai trouvé sur internet des informations sur Bernard de Percin, l'homme, pas le bateau : lieutenant dans la Résistance, fusillé le 26 août 1944 au bois de Chavaux, à la Ferté-Saint-Aubin (45).

Voici d'abord sa fiche sur le site memorialgenweb.org :



et un récit plus complet des circonstances de sa mort, sur le site maquisdelorris.fr :

La section dont fait partie le lieutenant Bernard de Percin a reçu confirmation qu’une unité allemande stationnée à Marcilly demande à se rendre. De Percin, chef de groupe, décide de s’y rendre avec 4 volontaires : Louis Bareille, Lucien Bennetot, Maurice Legesne et Gilbert Rousset (récit ci-dessous).

Ils partent sans armes, munis seulement d’un drapeau blanc, en camionnette appartenant à M.Lecointe, maraîcher à Saint-Jean-le-Blanc ; à Marcilly-en-Villette, ils se présentent à l’officier allemand commandant la place, qui arrête ces plénipotentiaires. Trois sont retenus au poste de ce lieutenant, les deux autres sont amenés, les yeux bandés, à la Ferté-Saint-Aubin, par les Allemands, où se trouve le général. Retour de ces deux hommes le même jour vers minuit. Ensuite les cinq sont enfermés chez M.Champillard, cafetier à Marcilly, puis quelques instants plus tard, dans la salle de la mairie où ils peuvent se restaurer.

Le lendemain, toujours les yeux bandés, ils sont transférés à la Ferté-Saint-Aubin, dans la cour du Château Masséna, et présentés au commandant allemand Leye. Après interrogatoire, ils sont emmenés dans les bois de Chevaux. Les quatre soldats sont fusillés dans le dos par des salves de mousquetons. Bernard de Percin est tué face à ses bourreaux, le 26 août à 14h30.

Une heure plus tard, une femme qui faisait paître des chèvres fit la découverte des cadavres abandonnés par les boches. Les victimes furent inhumées par les soins de M.Garnier, régisseur du Domaine des Chevaux, dans une clairière voisine, encadrée de magnifiques chênes qui forment une couronne au-dessus des tombes.

Leur chef, Bernard de Percin, ce garçon aux mains fines, un peu dégingandé, qui, revenant d’une expédition à Vitry, nous déclarait : « J’ai bien essayé de prendre un air de terroriste, avec ma mitraillette, mais je n’ai pas pu. ». Il était pourtant devenu un parfait maquisard, buvait du vin rouge et parlait comme un vieux Marsouin. Il avait toujours un sourire sur les lèvres, qui en faisait l’ami de tout le monde. C’était un idéaliste silencieux. Il n’a pas cru à la cruauté du boche. Plénipotentiaire, demandé par les Allemands qui voulaient se rendre, il est tombé sans arme, avec son drapeau blanc, lâchement assassiné près de La Ferté-Saint-Aubin.

Mais avant de mourir, il avait dû pardonner.
kikicmr

Avatar de l’utilisateur
kikicmr
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7310
Inscription: Dim 31 Jan 2010 20:37
Localisation: 54

Re: TAHITI ex BERNARD DE PERCIN ex ALBATROS

Messagepar Orvanne » Jeu 4 Jan 2018 11:57

:1850: + :1850:

en 1930 :
-ALBATROS - P5819F Chaland
-à HPLM
-Chantier HPLM de Rouen en 1910
-tractionné
-52,61x7,37m 688,08t à 3m

Guy (réeclusé de Caille à Rouen-HPLM)

Guy
VOIR & SAVOIR le FLUVIAL
Avatar de l’utilisateur
Orvanne
Visiteur indispensable
Visiteur indispensable
 
Messages: 12872
Inscription: Jeu 6 Juil 2006 18:22
Localisation: Viroflay (78)


Retourner vers Les HPLM

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron