Page 1 sur 1

CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Ven 24 Nov 2017 13:11
par Orvanne
Ce tracteur Latil fut le premier cionservé, par le Musée de Conflans

Photo MBVN - Parue sur cahier du Musée 74


Latil_Conflans.jpg
LGD 211 restauré" en 2007 - Paru site "papidema"
Latil_Conflans.jpg (30.9 Kio) Vu 750 fois


Guy

Re: CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Ven 24 Nov 2017 13:15
par Blue_Berry
Dire que j'ai vu quelques uns de ces engins quand j'étais gamin, sur Roanne-Digoin... Ça ne me rajeunit pas... :1848:

Re: CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Ven 24 Nov 2017 13:24
par Orvanne
Oui, mais éaient-ils marqués CGTVN :?:
Guy

Re: CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Sam 25 Nov 2017 12:11
par Blue_Berry
Tu crois que quand j'avais 10 ans je faisais gaffe à ces détails ? :D :D :D
À mon avis, le Roanne-Digoin devait faire partie du réseau de la CGTVN. Faudrait demander à Gérard Papidéma.

Re: CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Jeu 30 Nov 2017 19:06
par Orvanne
Oui, mais déjà demandé, en 1956 la traction etait toujours concédée à la CGTVN, par tracteurs sur pneus, à partir du dépot de Montceau les Mines....
et obligatoire.
"toutefois la traction animale reste tolérée à titre provisoire pour les bateaux ayant leurs animaux logés à bord et pour les bateaux tirés par des animaux appartenant aux propriétaires des bateaux"

Guy

Re: CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Dim 3 Déc 2017 15:37
par papidema
Concédée à la CGTVN, oui, mais à elle seule ? La traction animale était limitée ou interdite à cause de la différence de vitesse avec les tracteurs mécaniques. Notamment pour les entrées aux écluses ou ça créait des encombrements. C'était surtout valable sur les canaux à grand débit du Nord et de l'Est. Mais je crois que la CGTVN n'avait pas le monopole sur les canaux du centre. Elle a résolu le problème en rachetant les autres compagnies de traction. Par exemple la partie de la HPLM qui tractionnait elle-même sa flotte. C'était réglé avant les 10 ans de Blue Berry, mais il a pu y en avoir d'autres plus tardives. Il faudrait le texte complet du texte cité par Orvanne piur voir si c'est une concession avec monopole ou pas. Si la CGTVN n'avait pas assez d'activité sur un secteur sans monopole, pour y avoir du personnel et entretenir des garages et des ateliers, elle laissait la place si ça intéressait quelqu'un, mais il fallait que le service public soit assuré partout. Elle avait un secteur exploitation à Decize en 1956, à Montceau les Mines ? Peut-être un atelier d’entretien lourd ?

Re: CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Lun 4 Déc 2017 10:25
par Blue_Berry
Il est vrai que lors de mes 10 ans, le halage, animal ou mécanique, commençait à décliner sérieux. 5 ans plus tard il avait disparu, tous les bateaux étaient motorisés.

Re: CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Mar 5 Déc 2017 17:03
par papidema
Je parlais des autres compagnies de traction mécaniques et je suppose que certaines dans le centre se portaient encore plus ou moins bien quand tu avais 10 ans.
Lien sur un film de 1957 : C'était avant, sans intérêt ici mais ce petit film est délicieux si on élague.
http://memoire.ciclic.fr/1019-sortie-au ... alesherbes
On y voit, sur le canal de Briare, une courbe de chevaux à 3:20, une autre à 10:20 et une d’ânes tirant un berrichon. à 11:30.
Plus d'explications ici, dans le bas de la page :
http://papidema.fr/accueil/canal/diesl/leguetin.php

Re: CGTVN N° LGD 211

MessagePosté: Mer 6 Déc 2017 11:45
par Blue_Berry
Beau document ! Quel plaisir de revoir des voitures dessinées par des artistes et non par des ordinateurs : Dauphine, Ariane, Aronde, 203, Frégate, 4 cv, Vedette, Traction et bien sûr 2cv.
À 4 mn 20" c'est le théâtre romain de Montbouy qu'on voit ?
Bonheur aussi de revoir des scènes de halage de bateaux en bois enfouies dans ma mémoire... Dommage qu'il manque le son du bois qui craque et l'odeur du coaltar...