ABLIS ex MATHILDE ex PAUL - N° 434

Bon, ben je crois que tout est dit dans le titre !
et construits en 1920-23 dans au moins 50 chantiers différents

Re: ABLIS ex MATHILDE ex PAUL - N° 434

Messagepar Gernot » Dim 18 Oct 2015 20:17

Merci beaucoup, Guy, pour cette liste!

Il y avait presque pas du doute en ce qui concerne MAN comme chantier pour les 11 gros numéros, mais c`est mieux d`être absolument sûr avant aller dans les archives! J`éspère que je vais trouver qc.

Gernot
Gernot
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 521
Inscription: Sam 20 Oct 2012 20:29

Re: ABLIS ex MATHILDE ex PAUL - N° 434

Messagepar Gernot » Lun 27 Aoû 2018 21:09

Orvanne a écrit:déjà sur le veritas 1930-31 est bien indiqué MAN:

Paul-P9259.jpg


Le seul gros numéro de Nuremberg avec indication MAN est le GRENADIER (n°409) devenu FIDELITE puis DOROTHEE)

Tous les autres attribués sur les veritas à Nuremberg n'ont pas de nom de chantier indiqué :

-JULIETTE PORTO-RICO LES franco-suisse :LAFAYETTE DUFOUR BARBANEGRE NAPOLEON HERZOG et HEMING 9 et HEMING 10

ce qui fait 11 et non 14 (j'avais attribué le reste de la série des FRANCO-SUISSE comme Nuremberg, mais KELLERMANN et KLEBER sont de Mainz, et RAPP de Erlenbach)

A noter aussi le LEFEBVRE attribué à Augburg (mais sans nom de chantier)
Mais attention il peut y avoir des erreurs de transcription sur les veritas!
Guy


Je voudrais dire deux choses:
1. Je suis été aux archives de MAN à Augsburg, mais on ne peut plus trouver qc concernant les GNs construits par MAN. Pendant la guèrre, Nuremberg a eu des attaques aériennes lourdes et tous les documents à Nuremberg, le siège de l`entreprise MAN, sont brûlés. Les archives actuelles de l'entreprise à Augsburg ne savaient pas que MAN avait construit des bateaux!
2. Si comme chantier de construction de GNs les noms Nuremberg ou Augsburg sont indiqués, on pourrait supposer que ces informations ont été extraites du nom de l’entreprise "Maschinenfabrik Augsburg-Nürnberg" de manière non uniforme. Mais en ce qui concerne le nom Gustavsburg, ce n'est certainement pas le cas. A Gustavsburg, il y avait aussi une usine de MAN. Alors, Gustavsburg (ou Mayence), c`est bien MAN. Il semble que MAN a divisé la série de GNs devant être construits par l'entreprise en ses différents sites de production à Nürnberg, Augsburg et Gustavsburg. Il ne faut pas oublier que les GNs ont été construits par à peu près toutes les compagnies eligibles et que, après la guerre, Forges de Strasbourg et Leffer qui n'étaient pas des chantiers navals ont aussi construit des 38m.

A Gustavsburg il y avaient deux chantiers de production: un chantier naval sur le Main et l`usine MAN de Gustavsburg, deux entreprises complètement differents. Alors, cela crée un problème pour un autre GN, le ERNA (LOTHRINGIA) à Momper. Le batelier m`avait dit que le bateau soit construit "à Gustavsburg" - mais chez quelle chantier!? Est-ce que l`ERNA était aussi un GN de MAN ou non?

En ce qui concerne Erlenbach sur le Main, c`est le chantier BSG (Bayrische Schiffbau-Gesellschaft), un très vieux chantier, fomdée en 17ème siècle.
Gernot
Membre regulier
Membre regulier
 
Messages: 521
Inscription: Sam 20 Oct 2012 20:29

Re: ABLIS ex MATHILDE ex PAUL - N° 434

Messagepar roger 51 » Ven 7 Sep 2018 23:06

En réponse aux questions de ELO- YAN je n'avais pas fait attention !
-En ce qui concerne l'affaire du rideau !
Si tu regardes à la droite de la porte de la timonerie tu verras la machine à laver le linge de forme rectangulaire blanche et à gauche le cylindre blanc c'est l'essoreuse !
En ce qui concerne l'entrée d'une salle des machines par la timonerie sur un bateau de commerce, je n'ai jamais vu !!
Si tu regardes bien sur la photo vue de l'arrière, tu verras le capot d'entrée de la salle des machines ouvert (il y a à côté un tonneau bleu et rouge) puisque pour faire la lessive le groupe électrogène est en marche.
-En ce qui concerne la construction du bateau, tous les papiers indiquent bien construit à Nuremberg en 1922 mais sans le nom du chantier !
Il a été une exception des Gros Numéros, vous pouvez le voir sur la photo prise de l'arrière il avait une façon exceptionnelle et unique à ma connaissance personne des 3 derniers propriétaires ne l'aurait transformé.
D'après les éléments écrits dont je dispose, le bateau a dû être donné à M. Martin Sudan de Strasbourg en dommage de guerre, je suppose, sous la devise de Paul immatriculé le 15 février 1924 : P9259F. ( le nom SUDAN est difficilement lisible, si quelqu'un peut le confirmer)
Celui-ci l'a vendu à M. Jean- Clément Hoffmann de Vitry le François le 16 janvier 1939, avec la nouvelle devise: Mathilde.
Puis mon père l'a acheté le 10 septembre 1960 est en a changé la devise pour Ablis (nom d'une ville à une trentaine de kilomètres de Chartres il a bien sûr gardé la même immatriculation.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Sur cet article je me pose des questions sur deux sujets .
L'entrée de la salle des machines par la timonerie, il me semble que c'était le cas sur certains bateaux de Chalon sur Saône (Chantier Franco Belges)
la deuxième . pourquoi serait-il le seul à avoir été construit avec une telle façon, en 1922 pour marcher à la traction c'était totalement inutile
Avatar de l’utilisateur
roger 51
Membre aux multiples messages ;-)
Membre aux multiples messages ;-)
 
Messages: 5210
Inscription: Jeu 29 Jan 2009 14:38
Localisation: 51100

Précédente

Retourner vers Les GROS NUMEROS

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités