Le canal du Rhône à Sète modernisé et dynamisé

La revue de Presse regroupe les articles que nous pourrions lire a droite & a gauche mais que tout le monde ne voit pas forcement...
Mais .. la revue de Presse uniquement FLUVIALE !!!

Le canal du Rhône à Sète modernisé et dynamisé

Messagepar ANDY » Mer 20 Oct 2010 18:10

communique_carnon_bis_201010191649.pdf
(470.49 Kio) Téléchargé 20 fois


Open2Europe
Caroline VALLETTE
0033 1 55 02 15 21
CONTACT PRESSE http://www.vnf.fr
VNF Siège
Directrice de la communication
Emmanuelle Dormond – 06 37 08 04 16

Vendredi 15 octobre 2010
Le canal du Rhône à Sète modernisé et dynamisé
La Région Languedoc-Roussillon investit 30 M€ dans la modernisation de cet axe fluvial. L’Etat lui
emboîte le pas avec 20 M€. Europe et Plan de Relance ne sont pas en reste pour développer les
capacités de transport de ce bief de 63 km. Voies navigable de France, expert national de la voie
d’eau, conduit et réalise les travaux. Ouverture prévue en 2012.
Le Grenelle Environnement a fixé à 25% d’ici 2012, le report de trafic routier vers la voie d’eau
notamment. Tous les acteurs responsables, nationaux et régionaux, se mobilisent pour atteindre cet
objectif ambitieux : la Région Languedoc Roussillon en tant que développeur raisonné d’activités
commerciales et Voies navigables de France, en tant que gestionnaire de la voie d’eau et développeur
du transport fluvial.
Ce vendredi 15 octobre, à 11 heures, la Région Languedoc Roussillon, l’Etat et VNF, maître
d’oeuvre, lance la première tranche de l’aménagement de la ligne droite de Carnon et de sa
courbe amont.
Le canal du Rhône à Sète représente
un enjeu majeur pour le
développement des transports
alternatifs de marchandises. Pour
permettre une augmentation du trafic
fluvial dans les meilleures conditions
économiques et de sécurité, ses
caractéristiques vont être améliorées pour
garantir le passage dans de bonnes
conditions, des bateaux de
marchandises, vocation première de cet
itinéraire, et le transport de conteneurs de
type High Cube.
Constitué d’un seul bief de 63 km entre
Sète et l’écluse de Saint Gilles, il relie la
Méditerranée au bassin Rhône-Saône par
le port de Sète.
Le canal du Rhône à Sète, puis le Rhône et la Saône, donnent accès à un territoire qui s’étend jusqu’à
600 km du port maritime de Sète, propriété de la Région. Cette zone de chalandise représente ainsi un
réel atout pour son développement. Doté d’une digue fluvio-maritime en débouché du canal, le port
permet d’assurer une véritable fonction d’entrée/sortie fluviale de fret de marchandises en toute sécurité
pour les navires.
Un grand projet pour améliorer les caractéristiques du canal
L’état général du canal nécessitait de mener un certain nombre d’opérations de modernisation. Les
objectifs : renforcer la fluidité du trafic, réduire les temps de parcours, assurer la sécurité de
la navigation, et augmenter progressivement la taille des bateaux de 2 300 à 2 500 tonnes et le
transport de conteneurs maritimes « High Cube » sur 2 rangs sans contraintes.
Ainsi, les études menées en partenariat avec Voies navigables de France (VNF) ont permis
d’identifier un premier programme de travaux :
- aménagement de 8 zones de
croisement (une tous les 10 km),
- homogénéisation du plafond (largeur
au fond) à 16 m pour un mouillage de
3 m (profondeur),
- création et amélioration de 8 postes
d’attente,
- rescindement de 3 séries de
courbes trop étroites et
aménagement de surlageurs,
- amélioration des hauteurs libres de
6 ponts,
- rénovation des berges les plus
dégradées,
- réalisation d’aides à la navigation
(feux, panneaux à message
variable, murs rouleaux du
Vidourle...).
Ce chantier représente un investissement de 50 M€, financé à 60 % par la Région avec un
soutien de 30 M€. Il s’agit d’une première tranche de travaux inscrite au Contrat de Projets
Interrégional Plan Rhône 2007-2013.
Aménagement de la ligne droite de Carnon
Véritable point noir sur le tracé, le plus pénalisant pour la navigation, la ligne droite de Carnon
dispose d’une largeur du plafond (fond) à 6 mètres. Le profil de ce tronçon est quasi triangulaire
rendant dangereuse la navigation (croisements, y compris avec la plaisance).
Canal du Rhône à Sète - La ligne droite de Carnon
Afin de prendre en compte les contraintes environnementales des étangs
palavasiens, le mauvais état de la berge Nord et les disponibilités du
domaine public fluvial au Sud, le parti pris d'aménagement retenu
consiste à terrasser et à élargir le canal côté Sud permettant à la berge
Nord de ne pas subir de fortes sollicitations au passage des bateaux et
de trouver ainsi un profil d'équilibre.
La nouvelle ligne droite disposera d’un rectangle de navigation de 16 m
de plafond (largeur au fond) et 3 m de mouillage garanti (profondeur).
L’élargissement du chenal sur un linéaire de 9 km permettra d’obtenir une
largeur au plafond (de berge à berge) de 26 m.
L'aménagement de la ligne droite de Carnon est estimé à 23 M€.
Cette opération bénéficiera de 3 M€ au titre des crédits européens FEDER.
Le reste (20 M€) est co-financé à 60 % par la Région et 40 % par l’Etat.
Les prochaines étapes
L’amélioration des caractéristiques du canal du Rhône à Sète est un chantier en plusieurs étapes.
Après d’importants travaux sur le Pont de Franquevaux et le lancement des travaux d’aménagement
de la ligne de Carnon, d’autres chantiers seront lancés prochainement.
 Elargissement de la passe navigable et rehaussement du tablier
du Pont de Franquevaux (travaux réalisés)
En octobre 2009, le Pont de Franquevaux a été inauguré. L’élargissement de la passe navigable et le
rehaussement du tablier du Pont ont nécessité un investissement de près de 470 000 € de la Région,
430 000 € du Conseil Général du Gard, de l’Etat et de VNF pour un total de 900 000 €
Situé sur la commune de Beauvoisin, au hameau de Franquevaux, ce pont permet le franchissement
du canal du Rhône à Sète par la RD 197. Afin d’augmenter la largeur du plafond de navigation au
droit du pont, garantissant ainsi le passage de bateaux avec deux rangs de conteneurs High Cube, la
fondation de l’ancien ouvrage a été démolie. L’élargissement de la passe navigable, portée de 12,45
mètres à 15 mètres a nécessité la suppression du pilier de soutènement implanté en rive droite et le
remplacement du tablier métallique.
 Aménagement d’un poste d’attente en amont des portes du Vidourle
Les travaux ont débuté en juin dernier. La Région a octroyé une subvention de 300 000 €, soit 60 %
du coût total de l’opération ; les 40% restant ont été financé par l’Etat et VNF
 Aménagement du poste d’attente de Saint Gilles
Afin de prendre en compte l’accueil des bateaux de commerce plus importants, il est nécessaire
d’améliorer la capacité d’accueil des postes d’attente existants. Celui de Saint Gilles est le premier de
l’itinéraire. Il sera équipé d’une passerelle de débarquement de véhicules légers. Les travaux
débuteront avant la fin de l’année.
La Région investit 240 000 € sur 400 000 €, 160 000 € étant financés par l’Etat et VNF
 Aménagement du mur rouleaux aux portes du Vidourle
Il s’agit de réaliser un mur « rouleaux » pour le guidage des bateaux de transport de marchandises
lors de la montée des eaux du Vidourle. Trois Duc d’Albe seront implantés dans le lit du Vidourle
dans l’alignement des portes. Démarrage des travaux avant la fin de l’année.
La Région investit 300 000 € sur 500 000 €.
 Aménagement de la zone de croisement des Aresquiers
Cette opération, lancée au 1er trimestre 2011, permettra d’améliorer à terme la fluidité de la
navigation en permettant, entre deux zones de croisement existantes (Maguelone et Frontignan), le
croisement de deux bateaux en mouvement, voire l’accostage de l’un d’eux. Pour minimiser les
terrassements, compte tenu des contraintes environnementales, la zone de croisement sera centrée
sur l’axe du chenal de navigation et les berges seront verticalisées par un rideau de palplanches,
sans augmenter l’emprise actuelle du domaine public fluvial.
La Région investit 3,4 M€ sur 5,9 M€.
Renforcer l’intermodalité en matière de transports de marchandises
La Région Languedoc-Roussillon dispose de nombreux sites à vocation logistique : trois ports
maritimes (Sète, Port-la-Nouvelle, Port-Vendres), un port fluvial (Laudun), trois chantiers de transport
combiné (Perpignan-Saint-Charles, Le Boulou, Sète), la plate-forme MP2. A cela, s’ajoute
l’émergence des parcs d'activités à vocation logistique déployés par la Région sur l’ensemble du
territoire (Nîmes, Laudun, Rivesaltes, Sète ...).
Ces équipements sont maillés par un réseau d'infrastructures (autoroutes, canal du Rhône à Sète,
réseau ferroviaire, ...), permettant à la région d’être une véritable plateforme logistique.
La stratégie développée pour favoriser l’intermodalité en matière de transports de marchandises
s’appuie sur le développement des ports régionaux. L’objectif est de mieux exploiter la position du
Languedoc-Roussillon, laissée auparavant au stade de corridor de transit. Au débouché du canal du
Rhône à Sète, le port de Sète doit bénéficier du dynamisme du transport fluvial.
Les opérateurs privés sur le port veulent utiliser très rapidement les nouvelles capacités offertes par le
canal. Le déplacement des silos à céréales sur la darse 2 par SAS Centre Grains pour constituer avec
Saipol un pôle agro-industriel (investissement privé de 28 millions d’euros) en est une illustration. La
Région porte en maîtrise d’ouvrage le prolongement du quai J existant sur 170 mètres pour créer un
appontement maritime sur la face Ouest et fluvial sur la face Est en prévision d’un trafic céréalier de
310 000 tonnes (objectif de 650 000 tonnes) en partie par voie fluviale.
Par le programme de modernisation sur le canal et les investissements de développement sur le port
de Sète, la Région étend l’hinterland du port par voie fluviale au delà de 500km.
La Région investit fortement pour le développement des modes de transports de
marchandises alternatifs à la route
 Développement du Transport fluvial
Trait d’union entre le bassin Méditerranéen et l’Europe du Nord, le Rhône est une ressource en eau
précieuse, un lieu de développement économique privilégié et un axe fluvial vers la Méditerranée. Un
partenariat s’est construit avec la signature du Contrat de Projets Interrégional Plan Rhône le 21
mars 2007 dans lequel l’Etat, les Régions (Provence-Alpes-Côte-D’azur, Languedoc-Roussillon,
Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté), la Compagnie Nationale du Rhône et le Comité de
Bassin Rhône-Méditerranée se sont engagés dans un projet de développement durable du Rhône
conciliant les multiples usages du fleuve (l’énergie, le transport fluvial, la qualité des eaux, le
tourisme) et la lutte contre les inondations.
La Région apporte 57 M€ à ce Contrat de Projets interrégional Plan Rhône 2007-2013 (CPIER),
dont 33 M€ sont consacrés au volet fluvial du plan Rhône.
Le volet Transport fluvial est désormais éligible au FEDER, la Région entend donc mobiliser
fortement cette ressource afin d’accélérer les programmations des opérations.
La Région présente en effet le taux de programmation d’opérations le plus important de tous les
financeurs du CPIER (72 %).
A propos de VNF : http://www.vnf.fr VNF gère et exploite 6 200 km de voies navigables (plus 500 km de canaux bourguignons, fruit
d'une expérimentation de décentralisation avec le Conseil Régional de Bourgogne), le plus grand réseau européen de canaux et
rivières aménagés, 2000 ouvrages d'art et 40.000 hectares de domaine public bord à voie d'eau. Ses actions de promotion et de
développement de la voie d’eau lui permettent de valoriser les potentiels et les savoirs existants, de mettre en oeuvre des
partenariats. Contrats, conventions, recherches… l’établissement initie et anime des dizaines d’actions chaque année.VNF est
également maître d’ouvrage de grands projets tels le canal à grand gabarit Seine-Nord Europe, dont l’ouverture est prévue pour
2016, la liaison Saône-Moselle dont le débat public est programmé en 2012, le canal du Rhône à Sète ou encore la mise à grand
gabarit de la section Bray-Nogent entre la région parisienne et l’Aube.
Contact Presse Voies navigables de France
Directrice de la communication
Emmanuelle DORMOND
0033 6 37 08 04 16
Emmanuelle.dormond@vnf.fr
Open2Europe
Caroline VALLETTE
0033 1 55 02 15 21
c.vallette@open2europe.com
Contact presse Région Languedoc-Roussillon :
Julie Sanchez
04 67 22 80 35 / 06 20 96 14 70 –
sanchez.julie@cr-languedocroussillon.fr
Open2Europe
Caroline VALLETTE
0033 1 55 02 15 21
CONTACT PRESSE http://www.vnf.fr
VNF Siège
Directrice de la communication
Emmanuelle Dormond – 06 37 08 04 16
6
Amicalement ANDY
Avatar de l’utilisateur
ANDY
Membre aux multiples messages ;-)
Membre aux multiples messages ;-)
 
Messages: 3702
Inscription: Mar 28 Juil 2009 09:09
Localisation: en navigation sur le borneo

Retourner vers La revue de Presse

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité